Lettres de l'éditeur belge Henry Kistemaeckers à Octave Uzanne. 7 courriers datés entre le 6 avr

Coll. Bertrand Hugonnard-Roche, août 2019 Lettre I. Bruxelles, le 6 avril 81. Cher Monsieur, (1) J'ai reçu votre estimée lettre & vous remercie pour vos gracieux renseignements. Je vais écrire dans peu de jours à Mr. Drujon (2) pour m'entendre définitivement avec lui pour la Préface du Balai des Nonnes. (3) Aujourd'hui je vous adresse par poste recommandé : 1 Contes Grivois (4) papier ordinaire. (je vous réserve un exemplaire sur papier de Hollande pour vous, mais les Hollande ne seront prêts que dans 8 jours. Veuillez donc remettre entre temps l'exemplaire que je vous adresse à celui de vos collaborateurs qui en rendra compte dans Le Livre, s.v.p.) (5) 2 Chambre Jaune (6) I... Concierge..

Concerto pour épave bibliophilie rétivienne. Quatuor : Rétif de la Bretonne (auteur), Paul Lacroix (

épave bibliophilique ... maroquin signé Adolphe Bertrand (vers 1875) réalisé pour le libraire Auguste Fontaine * * * * La rétivomanie ? ou la passion rétivienne ? Qu'est-ce donc ? C'est un excès d'amour pour les ouvrages et la personne de Rétif de la Bretonne (ou Restif de la Bretonne pour les intimes). Quid ? Je ne vous ferai pas l'injure de vous demander si vous connaissez Rétif de la Bretonne et son oeuvre. J'ai déjà publié ici ou ailleurs plusieurs billets le concernant ou concernant certains de ses ouvrages. Pour faire court disons que Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne (1734-1806), né à Sacy dans l'Yonne, de parents propriétaires fermiers aisés, devient apprenti typographe chez

"Ces ineptes parodies de livres saints ne sauraient être du goût que de commis voyageurs de der

"L'éditeur Kistemaeckers me fait tenir un livre curieusement imprimé, avec encadrements polychromes, sous le titre le Livre d'heures satirique et libertin. Il m'est pénible d'être désagréable à l'actif et aimable éditeur belge, mais, sans professer des sentiments trop orthodoxes en matière de dévotion, j'avoue que cette singulière compilation ne me paraît que lourdement grossière, niaise et dépourvue de tour sel, à quelque point de vue qu'on se place. Ces ineptes parodies de livres saints ne sauraient être du goût que de commis voyageurs de dernier ordre, et je n'insisterai point sur cette publication. Que Kistemaeckers me le pardonne ! O. U. [Octave Uzanne, in Critique littéraire du mois, L

Billets à l'affiche
Billets Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Instagram Social Icon

​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente