top of page

Des Bradel comme s'il en pleuvait ! Petite évocation autour d'une étiquette de relieur ...



Etiquette du relieur "Bradel" à l'adresse :

R(ue) J(ean) de Beauvais N°35 (Paris)



Intéressons-nous aux relieurs qui portent le patronyme "Bradel", de France et de Navarre, surtout de Paris à vrai dire. L'étiquette ci-dessus est contrecollée au verso de la garde d'un volume imprimé à Paris en 1801 (An IX) chez Le Normant, imprimeur-libraire. Le livre en question, complet en 2 volumes in-8, est bien connu des bibliophiles. Il s'agit du Dictionnaire de la Fable par Fr. Noël. Nous avons ici ce titre en édition originale. Mais laissons pour cette fois l'ouvrage à l'arrière-plan et donnons une description la plus précise possible de notre exemplaire relié par Bradel.


Notre exemplaire est relié en plein veau blond glacé, dos lisse, les trois tranches sont dorées. Le dos des volumes porte une pièce de titre et une pièce de tomaison de maroquin rouge et sont richement ornés aux petits fers dorés (roulettes alternées et séparées les unes des autres par un filet doré fin. Les plats des volumes sont encadrés d'une large frise droite dorée, le tout réalisé à la roulette. Il y a un double-filet doré sur les coupes des plats. A l'ouverture des volumes ont voit un contreplat (ou doublure) de tabis de soie bleue encadrée d'une roulette dorée sur les pourtour des contreplats, avec également une autre roulette poussée directement sur la soie en encadrement. Le montage est fait sur charnière de même cuir (veau blond), la garde volante est également de tabis de soie bleue identique à la doublure des plats. A signaler qu'il s'agit d'une reliure à dos arrondi et collé (et non un dos libre) ; quand on ouvre les volumes le cuir du dos reste collé aux fonds de cahiers du corps d'ouvrage).


Quelques photos valant mieux qu'un long discours, voici quelques clichés de ladite reliure signée de l'étiquette de Bradel.







Cet exemplaire a malheureusement subi quelques outrages du temps (un mors fendu, des coins usés, deux coiffes usées, des frottements). Une restauration semble envisageable cependant et nous y songeront bientôt.


Le plus intéressant néanmoins, hormis le fait de tenir entre nos mains une belle reliure de 1801 qui est sans conteste sortie de l'atelier d'un très habile relieur qui savait relié, doré et décoré avec soin et goût, est cette étiquette de relieur qui nous interroge sur la personne même du relieur : qui était-il exactement ?


Les Bradel étaient nombreux à Paris depuis le XVIIIe siècle jusqu'au XIXe siècle. Nous avons fait une rapide recherche sur les Bradel que nous avons pu trouver répertoriés dans les différentes bibliographies. Voici les Bradel que nous avons trouvé.


D'après Fléty (Dictionnaire des relieurs de 1800 à nos jours) les Bradel sont une famille de relieurs parisiens remontant au XVIe siècle et dont plusieurs membres exercèrent au XIXe siècle.


Bradel Pierre-Alexis, dit Bradel l'Aîné, fut successeur de son oncle, Derome le Jeune, qui fut d'abord établi 65 rue Saint-Jacques avant la Révolution, puis 296 rue du Foin où il exerçait encore, sous la dénomination Bradel Père et fils, en 1805. On dit, précise Fléty, que c'est lui qui mit au point le cartonnage à gorge connu de nos jours sous le nom de cartonnage à la Bradel.


Son frère, Pierre-Jean, dit Bradel le Jeune, également établi au XVIIIe siècle, exerçait 1 rue d'Ecosse en 1799, mais ne figure plus dans l'Almanach du commerce de 1804.


Un autre Bradel était installé 12 rue des Carmes. Il n'exerçait plus non plus en 1804.


Fléty poursuit en donnant la liste des Bradel qu'on trouve à partir de 1804, à différentes adresses : 35 rue Saint-Jean-Beauvais (notre relieur) ; 4 rue du Mont-Saint-Hilaire ; 55 rue Saint-Jacques.


En 1825 on trouve les Bradel suivants :


Bradel Théodore, fils aîné, 28 rue de la Chaussée d'Antin

Bradel Aîné, 41 rue Dauphine

Bradel Jeune, 15 rue du Foin-Saint-Jacques

Bradel Jeune, 11 rue Saint-Jean-de-Beauvais

Bradel (sans autre indication), 9 rue Saint-Jean-de-Latran


En 1835 Fléty en répertorie six :


Bradel, 8 rue Pierre-Sarrazin

Bradel Aîné, 41 rue Dauphine

Bradel Jeune, 5 Passage du Jeu-de-Boules

Bradel Jeune, 15 rue du Foin-Saint-Jacques (y figure encore en 1859)

Bradel Jeune, 20 rue Saint-Jean-de-Beauvais

Bradel Jeune, 28 rue Notre-Dame-de-Nazareth


Fléty précise qu'un Bradel exerçait encore à Paris en 1925.


Dans l'Etat des libraires et imprimeurs de l'Europe publié en janvier 1804 on trouve deux Bradel : un Bradel rue du Foin au n°296 et un Bradel rue Saint-Jean-de-Beauvais (sans précision du numéro de la rue).


Depuis 2004 et l'étude de M. Roch de Coligny "Les reliures de Bradel-Derome le Jeune (Antoine Louis François Bradel) relieur de la bibliothèque royale constituant la bibliothèque du vicomte E. de B.-B. Cousin de nos derniers rois (1820-1855) : époque Romantique" (Axor-Danaé et Honoré d’Urfé Editeurs, 2004), on sait que François-Paul Bradel (v. 1757-1827) dit l'Aîné eut un fils (Bradel-Derome le Jeune) également relieur réputé. Ses locaux étaient au 14 rue Saint-Jean-de-Beauvais.


Mais quel était ce Bradel relieur installé au 35 rue Saint-Jean-de-Beauvais ? Nous n'avions encore jamais croisé cette étiquette dorée sur maroquin rouge. Ce maître relieur était sans conteste un grand relieur et sans doute a-t-il travaillé pour les plus grands bibliophiles de son temps (1801 - un peu avant un peu après cette date). Qui était-il ? Combien de temps a-t-il exercé ? Est-il l'un de ces Bradel qui exerça aussi rue Saint-Jean-de-Beauvais (au 20 ? au 11 ? au 14 ?). A croire qu'une bonne partie de la rue Saint-Jean-de-Beauvais appartenait aux Bradel !


Avez-vous déjà croisé cette étiquette Bradel à l'adresse du 35 rue Saint-Jean-de-Beauvais ?


N'hésitez pas à nous en dire plus par email à contact@lamourquibouquine.com


Bertrand Hugonnard-Roche

Bibliomane moderne

Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page