Georges NORMANDY [Jean LORRAIN]

MANUSCRIT AUTOGRAPHE DE GEORGES NORMANDY INTITULE : LA GLOIRE DE JEAN LORRAIN.

13 feuillets 29 x 21 cm. Nombreuses corrections, ajouts par collages. Encre violette majoritairement (quelques passages à l'encre noire). Le premier feuillet porte en haut à gauche le tampon à l'encre rouge de l'adresse de Georges Normandy à Eaubonne.

s.d. [1912] - inauguration du monument à la gloire de Jean Lorrain [fécamp].

"Artiste sincère, jusqu'à heurter de front tous les mensonges qui rendent possible les rapports sociaux, de son vivant Jean Lorrain n'eut pas de pire ennemi que lui-même. [...] Son oeuvre est si débordante de vie qu'elle a pu se défendre toute seule contre l'oubli. [...] Or, six ans après sa disparition, Jean Lorrain avait son monument en place publique. Jamais ses livres n'ont cessé d'être réédités. La plupart de ses inédits ont été accueillis avec faveur et les éditions de luxe se succèdent sans arrêt. [...]
 

Texte du discours prononcé à Fécamp le 28 juillet 1912 lors de l'inauguration du monument à la gloire de Jean Lorrain à Fécamp. Les discours des personnalité se succédèrent ce jour là. Georges Normandy fut le dernier à prendre la parole pour clore la cérémonie.

Georges Normandy donne à la suite trois lettres inédites, toutes trois dans un genre différent.  La première des trois lettres adressée à Jérome Doucet (Jean Lorrain qui vient de perdre un procès, las de Paris, où il a mené, depuis ses débuts, un train d'enfer, s'est fixé à Nice) ; La seconde lettre donnée par G. Normandy est adressée à une belle dame de ses amies (3 février 1904) ; enfin la troisième lettre reproduite est adressée à une dame titrée et millionnaire (qui avait l'ambition d'épouser Jean Lorrain ... 17 mai 1906, à Nice).

On joint en annexe quelques documents administratifs relatifs à l'érection du monument à la gloire de Jean Lorrain à Fécamp (délibération du conseil municipal de la ville en date du 22 octobre 1906), avec le détail du comité pour la mise en oeuvre de ce monument (2 pages dactylographiées). Une note de 2 pages dactylographiées de la commission de l'intérieur et des finances de la ville de Fécamp (26 novembre 1906). Très intéressant devis chiffré pour la construction du monument avec le détail des sommes et une note signée du statuaire Alphonse Saladin (petit manque de papier au bas du feuillet avec perte d'un mot).

Etui moderne plein papier marbré, dos toilé noir, titrage or au dos (Ateliers Laurenchet - non signé). Parfait état. Très belle facture de l'ensemble.

Georges Normandy (1882-1946), de son vrai nom Georges Charles Segaut, également natif de Fécamp, grand admirateur de l'auteur de Monsieur de Phocas, est celui qui a propagé l'oeuvre de Jean Lorrain et largement contribué à écrire son histoire voire sa "légende".

ENSEMBLE UNIQUE.

Manuscrit autographe : La Gloire de Jean Lorrain (1912). Par Georges Normandy

€650.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente