[Jacques-Nicolas de Dampierre de La Salle].

Lettre d'un ancien munitionnaire des vivres des troupes du roi.

A La Haye, 1777

1 volume in-8 (20 x 13 cm) de 190-IX pages.

Reliure de l'époque plein veau brun marbré, dos lisse orné aux petits fers dorés, pièce de titre de maroquin rouge, tranches mouchetées de rouge. Ensemble en excellent état. Volume resté très frais. Quelques corrections d'époque à la plume, probablement de la main de l'auteur qui corrige ainsi quelques erreurs typographiques.

Edition originale et unique édition.

Cette longue lettre est adressée à l'auteur du Publicole français (ou Mémoire sur les moyens d'augmenter la richesse du Prince par l'aisance des Peuples). Le Publicole français a paru pour la première fois en 1776 et son auteur en est resté inconnu. Il y analyse les idées de Sully, de Richelieu et de Colbert, avec une étude parallèle entre la France, la Hollande et l'Angleterre ; et enfin il préconise de rendre sa place à l'agriculture, à l'origine de toute prospérité. La Lettre d'un ancien munitionnaire est quant à elle datée de Paris, 25 mars 1777. L'auteur de cette lettre commente de nombreux passages du Publicole français en insistant à chaque fois qu'il le peut sur le mal-fondé qui tendrait à prouver qu'il serait profitable au roi de prendre en charge la régie des vivres des armées quand elle était alors gérée par des entrepreneurs privés (munitionnaires). Et l'auteur de conclure : "Qu'un Publicole de votre trempe serait un homme dangereux si l'on le laissait faire !".

On trouve à la fin du volume une Note sur les régies des vivres et des objets de même nature. Cette note est un résumé chronologique de la régie des vivres des armées au cours du XVIIIe siècle.

L'auteur de cette Lettre d'un ancien munitionnaire serait l'oeuvre de Monsieur Dampierre de La Salle (1723-1793), intendant des vivres des armées. Sur le même thème il est également l'auteur d'un Mémoire sur une question relative aux vivres des troupes de terre. (publié en 1790). Il a publié par ailleurs une comédie intitulée Le Bienfait rendu ou Le Négociant (1763) plusieurs fois rééditée.

Référence : Barbier, Dictionnaire des ouvrages anonymes, II, col. 1139.

Provenance : de la bibliothèque du marquis de Monteynard (1713-1791), secrétaire d'état à la guerre sous Louis XV, avec son bel ex libris armorié gravé à l'eau-forte. Il est intéressant de noter que ce volume avait toute sa place dans la bibliothèque d'un secrétaire d'état à la guerre. Le sujet était on ne peut plus intéressant pour le marquis de Monteynard. Une partie de la bibliothèque du marquis de Monteynard a été vendue le 28 mai 2004 à Paris, Drouot. 

Bel exemplaire de cet ouvrage peu commun.

Dampierre de La Salle. Lettre d'un ancien munitionnaire des vivres (1777)

€700.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente