Charles NODIER. Henri CARUCHET (illustrateur).

 

La légende de sœur Béatrix. Illustrations en couleurs de Henri Caruchet.

 

Paris, Librairie A. Rouquette, 1903

 

1 volume grand in-4 (33 x 26 cm) de 67-(2)  pages suivies de la suite de toutes les illustrations en noir au trait.

 

Reliure de l'époque plein parchemin à rabats, dos lisse, couture imitation hollandaise, tête dorée, non rogné pour les autres tranches. Couverture illustrée conservée (les deux plats et le dos). Reliure peinte sur le premier plat (sœur Béatrix en majesté en habits de religieuse) et le dos (sœur Béatrix en médaillon en queue, croix et titrage calligraphié en noir et rouge). Toutes les illustrations sont en encadrement du texte.

 

Tirage à 160 exemplaires seulement.

 

Celui-ci, un des 10 exemplaires de tête sur papier vélin de cuve réimposés au format in-4 et aquarellés par l'artiste (Henri Caruchet).

 

L'exemplaire porte le numéro I.

 

Ce superbe volume a été achevé d'imprimer le 31 octobre 1902 par la Société Typographique de Chateaudun. Le format des 150 exemplaires imprimés sur Japon est 25,5 x 16,5 cm environ contre 33 x 26 cm pour le présent exemplaire réimposé au format grand in-quarto.

 

Dans les exemplaires sur Japon le coloris a été exécuté dans les ateliers du coloriste A. Charpentier et Fils. Dans l'exemplaire réimposé in-4 (1/10) que nous proposons, le coloris est de la main même de l'artiste, Henri Caruchet.

Le coloris des exemplaires réimposés est donc celui-là même que souhaitait l'artiste. Les exemplaires sur Japon présentent quelques variantes dans le coloris avec l'exemplaire d'artiste.

 

La jeune sœur Béatrix voue une dévotion sans faille à la Vierge. Mais elle tombe amoureuse d'un homme jeune et beau et cède à la tentation de le suivre dans le monde. Bientôt abandonnée par l'inconstant, elle commence une inexorable descente vers le malheur : seule la Providence la sauvera en ramenant ses pas vers le véritable amour. Ce texte a paru pour la première fois dans un recueil de Contes de Charles Nodier (Hetzel éd., vers 1840). 

 

Henri Caruchet (1873-1948) avait travaillé à l'illustration de livres restés importants dans l'histoire de la bibliophilie fin de siècle, dans le style Art Nouveau, au sein du mouvement Symboliste. Il a notamment offert de belles suites d'illustrations pour le Voyage autour de sa chambre d'Octave Uzanne (1896), Les Emaux et Camées et Le Pavillon sur l'eau de Théophile Gautier (1895), Byblis de Pierre Louys (1901), etc. On connait de lui également un volume unique (Les Névroses de Jean Richepin, 1910) entièrement calligraphié et illustré d'aquarelles originales (commande de bibliophile). Il a donné également des illustrations dans le même style pour des calendriers almanachs et des poèmes détachés publiés dans des revues. Toujours dans le style Art Nouveau il donna une superbe suite érotico-symboliste pour Parisiennes et Peaux rouges (Carrington, 1904). Il semble qu'après la première guerre mondiale sa production se soit tarie. 

 

Tirage de la plus grande rareté, superbe en tous points, de ce livre emblématique de l'Art Nouveau.

Très bel exemplaire finement relié à l'époque dans une reliure peinte, unique.

 

ON JOINT : 

 

Un exemplaire du tirage sur Japon à 150 exemplaires au format in-8 (25,5 x 16,5 cm), broché. Très bon état. Complet avec la suite en noir brochée à la fin du volume.

Charles Nodier. Henri Caruchet. La Légende de Sœur Béatrix (1903). 1/10 ex.

€3,600.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente