VIROT / Chas Laborde ?

 

[ESTAMPE ÉROTIQUE POUR LES CHANSONS ÉROTIQUES de P.-J. de Béranger]

[Aux dépens d'un amateur, 1923 [i.e. avril 1926].

 

Feuille : 21,5 x 16 cm environ

 

Gravure : 14,5 x 12,5 cm environ

 

Papier vélin de cuve Montgolfier Annonay. Cuvette bien visible.

 

Eau-forte coloriée à la main au pinceau (aquarellée à l'époque) du tirage à 250 exemplaires sur vélin blanc de Montgolfier.

 

Cette illustration est de Virot (non signée - nous avons eu un dessin original signé de ce pseudonyme dans un autre exemplaire du même ouvrage). On y sent néanmoins le style de Chas Laborde même si les bibliographes ne s'accordent pas sur cette attribution. Pia, dans sa bibliographie "Les livres de l'Enfer" ne donne pas le nom de l'illustrateur qu'il ne semble pas avoir découvert, pas plus que Dutel d'ailleurs (1193). Luc Monod, dans son "Manuel de l'amateur de livres illustrés modernes" (t.1, p. 214), attribue ces dessins à Chas Laborde. Il s'agirait du seul ouvrage résolument érotique illustré par cet artiste.

 

Très belle estampe érotique datant 1926. Superbe.

 

A encadrer. Idéal pour décoration d'intérieur de maison, endroit coquin, boudoir, chambre, etc.

VIROT / CHAS LABORDE estampe ancienne 1926 erotica curiosa Chansons de Béranger

    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente