Joseph Aignan Sigaud de La Fond ou Sigaud de Lafond

Traité de l’électricité dans lequel on expose, et on démontre par expérience, toutes les découvertes électriques, faites jusqu'à ce jour, pour servir de suite aux Leçons de Physique du même auteur. Par M. Sigaud de La Fond, professeur de Mathématiques, Démonstrateur de Physique Expérimentale, de la Société Royale des Sciences de Montpellier, des Académies des Sciences et Belles-Lettres d'Angers, Electorale de Bavière, etc.

A Paris, chez Des Ventes de la Doué, 1771

1 volume in-12 (18,5 x 11 cm) de (2)-XXX-413-(3) pages + 12 planches dépliantes reliées à la fin.

Cartonnage d'attente plein papier brut, trace de titre à l'encre au dos, ficelles apparentes. Non rogné. Cartonnage fragile par nature resté en très bon état. Ficelles intérieures un peu lâches en tête du volume.

Edition originale.

On trouve dans cet ouvrage les chapitres suivants : De la manière d'électriser les corps. Des globes de verre. Des machines de rotation. De la manière d'électriser les corps an-électriques. Du feu électrique. Des aigrettes électriques. L'intensité de la vertu électrique. De l'expérience de Leyde. De l'imperméabilité du verre à la matière électrique. De l'analogie avec le tonnerre, avec la matière magnétique. Des effets de l'électricité dans le vide, sur différents substances, sur l'économie animale, etc. Les protocoles des différentes expériences sont très détaillés. Les planches hors-texte montrent les différents instruments ayant servi à réaliser les différentes expériences. Une seconde édition a paru en 1776.

Joseph-Aignan Sigaud de Lafond est né le 5 janvier 1730 et mort le 26 janvier 1810 à Bourges. Il fut un physicien et enseignant français qui a été, avec son maître l'abbé Nollet, l'un des promoteurs de la physique expérimentale et de son enseignement, notamment en créant les premiers « cabinets de physique ». Son père était horloger. Son Traité de l'électricité publié en 1771 est une référence dans ce domaine de la science. A partir de 1773, Sigaud délègue ses cours du collège à son neveu, Rouland. Il a alors tout le loisir de se consacrer à son cabinet de physique sans pour autant abandonner totalement l’enseignement puisque, comme le signale plusieurs publicités. Il continue d’écrire pour présenter ses travaux. En 1775, sont publiés les deux volumes de la Description et Usage d’un cabinet de physique expérimentale. Ils seront réédités en 1784 et complétés par les Éléments de physique théorique et expérimentale en 1777. Très réalistes, les splendides gravures de Sigaud de La Fond sont déjà moins théâtralisées que celles de l'abbé Nollet et augurent ce que seront le dessin industriel et l'appareil de laboratoire du XIXème siècle. Plus encore, l'œuvre de Sigaud a profondément révolutionné les sciences physiques et leur enseignement, les faisant devenir science et discipline à part entière, en même temps que l'expérience gagnait définitivement ses lettres de noblesse. Ce sont là les prémisses de la science "moderne".

Très bon exemplaire conservé à toutes marges dans son fragile cartonnage de l'époque.

Sigaud de La Fond. Traité de l'électricité (1771). 12 planches. EO

€900.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente