Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne [Restif de la Bretonne]

Philosophie de Monsieur-Nicolas. Par l'Auteur du Coeur-Humain-Dévoilé [Rétif de la Bretonne].

A Paris, De l'Imprimerie du Cercle-Social [Bonneville], 1796. L'an V de la République Française.

3 parties en 3 volumes in-12 (17 x 10 cm) de XLIV-264, (4)-284 et 268 pages.

Reliure de l'époque demi-basane marron, dos lisses ornés aux petits fers, pièce de titre et de tomaison, plats de papier à la colle. Reliure usagées (mors fendus, coins et coupes frottés et usés). Ouvrage imprimé sur papier de médiocre qualité mais qui reste correct. A noter quelques manques de papier et petites déchirures marginales (quelques pertes de lettres à un feuillet). Reliures néanmoins solides et décoratives.

Edition originale rare.

Exemplaire provenant de la bibliothèque de Paul Lacroix (Bibliophile Jacob) bibliographe de Rétif en 1875 (voir note).

« Je ne parle pas, dit Restif, de deux manuscrits que j'ai composée cette année 96, ni des peines que je me suis données pour la mise en ordre de ma Philosophie en six petits volumes, dont Bonneville a imprimé les trois premières parties, contenant la Physique. Il en reste trois : la Morale, la Politique, et la Religion ; puissé-je avoir le courage et les moyens de les mettre au jour ! » (Monsieur Nicolas, t. XI, p. 114-115).

« Le titre de la Philosophie de Monsieur Nicolas aurait quelque obscurité, sans un mot d'éclaircissement. C'est une oeuvre à part, et qui cependant fait partie d'un ouvrage considérable, important, unique dans notre littérature, intitulé : Monsieur Nicolas, ou le Cœur humain dévoilé. [...] L'auteur du Cœur humain dévoilé ne s'est pas contenté de son histoire morale, que nous allons publier, si nous sommes faiblement aidés par les amateurs de la vraie littérature ; il a fait plus, il expose ses idées sur un système complet de l'Univers, aussi propre à amuser que le meilleur roman. [...] Il aurait été peut-être plus naturel de publier le Cœur humain dévoilé avant la Physique. Mais l'éditeur ne connaissait pas le premier ouvrage, que le second lui a donné l'envie de lire. » (philosophie de Monsieur Nicolas, t. I, p. V-VII.)

« Une note, divisée en trois parties et imprimée au verso des trois volumes de cet ouvrage, sous le titre d'Idée du Système du monde, semble prouver, de la manière la plus certaine, que Restif n'est pas l'auteur d'un livre qu'on lui attribuait, et dont il n'était que l'éditeur responsable ; cette note se termine par le paragraphe suivant : « Système signifie assemblage ; ainsi, mon système de Physique est l'assemblage des vérités qu'a découvertes M. Nicolas. » Il résulte, de ce paragraphe, que Restif ayant émis des opinions toutes nouvelles sur la cosmogonie et sur la Nature, non-seulement dans la Découverte australe, mais encore dans plusieurs de ses ouvrages, tels que l'École de la jeunesse, le Marquis de T*, etc., un admirateur de ses idées les a fidèlement rassemblées dans l'ouvrage qu'il intitule Philosophie de Monsieur Nicolas, et qu'il publie, de concert avec Restif, qui s'est donné le plaisir d'y ajouter quelques pages de sa façon. Il est très-probable que son ami, Nicolas de Bonneville, qui était alors à la tête de l'imprimerie du Cercle social, est le véritable auteur ou rédacteur de ces trois volumes. On peut aussi en attribuer une part au citoyen Arthaud, qui s'occupait d'astronomie, et que Restif nous présente comme son excellent ami. (Voy. tome Ier, pag. 59.) » (P. Lacroix, Bibliographie des ouvrages de Rétif de la Bretonne, p. 407.

« L'impression de l'ouvrage ne semble pas même avoir été faite sous les yeux de Restif, puisqu'on n'y découvre aucune trace de ses habitudes orthographiques, si ce n'est dans le titre où il a main tenu son système de traits-d'union entre les mots. C'est donc Bonneville qui a fait respecter l'orthographe régulière et académique de l'imprimerie du Cercle social. C'est Bonneville qui, dans tous les cas, a écrit la préface qu'il intitule Éclaircissements et qu'il consacre à louer sans réserve le génie de Restif et son chef-d'oeuvre encore inédit : le Cœur humain dévoilé : « L'auteur du Cœur humain dévoilé, dit-il, ne s'est pas con tenté de son histoire morale, que nous allons publier, si nous sommes faiblement aidés par les amateurs de la vraie littérature ; il a plus fait, il expose ses idées sur un Système complet de l'Univers, aussi propre à amuser que le meilleur roman. » La Philosophie de Monsieur Nicolas n'est donc, en quelque sorte, qu'un prospectus du Cœur humain dévoilé, auquel on souscrivait à l'imprimerie du Cercle social, pour 12 volumes, prix 24 livres : « Les 8 premiers volumes de cet ouvrage, ajoute une note placée à la suite de la table des matières de la Philosophie de Monsieur Nicolas, étant depuis longtemps composés à la casse par l'Auteur et imprimés en secret, seront délivrés aux souscripteurs, dès que son 9e volume, qui est sous presse, sera imprimé en entier. » ((P. Lacroix, Bibliographie des ouvrages de Rétif de la Bretonne, p. 408.

Paul Lacroix s'étend longuement sur cet ouvrage dans sa Bibliographie parue en 1875 chez le libraire Auguste Fontaine. Ce n'est pas certain pourtant que tout soit juste dans ce qu'il avance néanmoins. Paul Lacroix avait le goût de la broderie et l'affabulation facile.

« Cette œuvre contient, entre autres, un amusant passage qui en dit long sur la naïveté de Restif, dont ce dernier possédait une dose peu commune, et selon lequel Frédéric II aurait procédé à des expériences d'accouplement d’hommes avec des cochons, mariant ensuite les produits en ayant résulté avec des humains ; « au bout de trois générations, les descendants étaient presque entièrement décochonnées » nous dit Restif. Notre Nicolas s'en sera une fois de plus laissé conter » (Jean-Claude Courbin).

« C’est l’ouvrage le plus raisonnable qu’on puisse faire entrer dans une bibliothèque des Fous, telle que Charles Nodier en avait tracé le plan ; il a sa place à côté du Voyage dans la lune, de Cyrano de Bergerac » (Lacroix)

Provenance : Exemplaire provenant de la bibliothèque de Paul Lacroix (le Bibliophile Jacob) bibliographe de Rétif de la Bretonne qui donne après Charles Monselet (1854) la plus importante étude sur Rétif de la Bretonne et son oeuvre (Auguste Fontaine, 1875), avec son ex libris dessiné par Marius Perret ; étiquette de Louvard, libraire, rue du Bac, n°78.

Références : J. Rives Childs, Restif de la Bretonne. Bibliographie, p. 330 ; P. Lacroix, Bibliographie des ouvrages de Rétif de la Bretonne, p. 407-413 ; Monselet, n° 41, pp. 181-182.


Bon exemplaire de cet ouvrage rare et curieux, de la provenance la plus désirable qui soit.

Rétif de la Bretonne. Philosophie de Monsieur-Nicolas (1796). Ex. Paul Lacroix.

    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente