Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne [Restif de la Bretonne] 

Les Contemporaines, ou Avantures des plus jolies Femmes de l'âge présent ; Recueillies par N.-E. R** D*-L*-B** ; Et publiées par Timothée Joly, de Lyon, Dépositaire de ses Manuscrits : Seconde Edition : Premier Volume [à Dix-Septième Volume]. Imprimé à Leipsick, par Büschel, marchand-Libraire Et se trouve à Paris, chés la Dame V.e Duchesne Libraire, 1781-1784. 17 volumes.

Suivi de :

Les Contemporaines du-commun, ou Avantures des belles Marchandes, Ouvrières, &c., de l'âge présent : etc. Seconde édition. Imprimé à Leipsick, par Büschel, marchand-Libraire Et se trouve à Paris, chés la Dame V.e Duchesne Libraire, 1784-1792. 13 volumes.

Suivi de :

Les Contemporaines par-gradation : ou Avantures des Jolies-Femmes de l'âge actuel, suivant la gradation des principaux Etats de la Société. Etc. Imprimé à Leipsick, par Büschel, marchand-Libraire Et se trouve à Paris, chés la Dame V.e Duchesne Libraire, 1783-1785. 12 volumes.

42 volumes in-12 (183 x 115 mm) brochés sous couverture de papier à la colle marron clair. Collationné complet. 283 figures hors-texte. Détail de la pagination sur demande (conforme à J. Rives Childs avec quelques variantes cependant). Voire la note ci-dessous sur le brochage de cet exemplaire.


Seconde édition.

Bien que tous les volumes ne portent pas le mention "seconde édition" imprimée sur les pages de titre, tous les volumes de notre exemplaire font partie de la seconde édition (première et deuxième série). La troisième série n'a pas connu de seconde édition. Il est rare de trouver un ensemble homogène complet des trois séries. La plupart des exemplaires répertoriés complets se composent de volumes issus de la première édition mélangés à la seconde.

Cette second édition est plus estimée que la première pour les notes et lettres qu'elle contient en grand nombre(notamment des lettres adressées à Rétif de la Bretonne au fur à mesure de la publication des volumes). 

"L'origine de son énorme travail sur les Contemporaines es racontée par Restif dans Mes ouvrages (p. 159-160) : "Je n'avais, en composant ce dernier ouvrage (la Malédiction paternelle), que trois volumes de Nouvelles, comme on le voit dans l'Avertissement : en travaillant, mes idées, s'étendirent. Je vis de la matière pour seize volumes. A la fin du seizièm, je formai un plan qui me donna l'idée des Contemporaines communes et des Contemporaines graduées ; tout cela s'étendit encore en travaillant et porta mon ouvrage à ... quarante-deux [...]" (J. Rives Childs, p. 256)

Restif a mis six ans à venir à bout des trois séries des Contemporaines, de 1779 à 1785 ! Certains des volumes - le vingt-neuvième notamment - sont rédigés en style poissard et contiennent des chansons populaires qui, sans eux, auraient disparu. Ce monumental ouvrage contient l'une des plus jolies et des plus rares suites d'illustrations au XVIIIe siècle : elle comprend 283 figures gravées hors texte, dues à Binet pour l'essentiel, dont plusieurs dépliantes. Cette suite fut sans doute exécutée aux dépens du fameux gastronome Grimod de la Reynière, ami de l'auteur, les frais ayant été considérables. L'artiste - ou plutôt les artistes, car Binet n'est pas l'auteur exclusif des figures - dut se soumettre à tous les caprices de l'imagination du romancier et on sait que Restif corrigea lui-même les compositions qui ne répondaient pas pleinement à son idéal de la femme : fascination pour les tailles de guêpes, culte voué aux pieds mignons, fétichisme de la chaussure. Cohen se dit même choqué de ces "exagérations ridicules dans la finesse de la taille et des pieds". Paul Lacroix, dans sa Bibliographie des œuvres de Restif, souligne la rareté de la troisième série, ornée de 83 figures, dont plusieurs sont repliées : "Il y a bien des raisons qui expliquent la rareté de cette troisième et dernière suite des Contemporaines : les figures et surtout les planches doubles ont été très recherchées par les modistes et les artistes de la toilette féminine, non seulement en France, mais encore à l'étranger, où Restif était considéré comme le souverain arbitre de la mode française." 

Restif disait que toutes les femmes qu'il avait connues étaient rassemblées dans ses Contemporaines (Monsieur Nicolas, t. VIII, p. 48).

Références : J. Rives Childs, Restif de la Bretonne. Bibliographie, p. 256-277 ; P. Lacroix, Bibliographie des ouvrages de Rétif de la Bretonne, p. 188-197.

Note sur le brochage de cet exemplaire : le présent exemplaire est conservé à l'état broché, non rogné, sous couverture de papier à la colle de couleur caramel. Au dos des volumes on ne trouve pas de pièce de titre mais simplement un numéro de tomaison imprimé en noir sur un petit carré de papier. La photographie ci-dessus montre l'aspect général des volumes, tous identiques. Nous avons examiné le brochage de chacun des volumes. Au verso du papier des couvertures, nous trouvons parfois (pas systématiquement), en guise de doublure, une feuille imprimée qui provient du rebut de feuilles imprimées en provenance d'un livre en particulier : Histoire d'Alexandre Ier empereur de toutes les Russies etc, par Rabbe, publié chez Truttel, Würtz et Ponthieu en 1826. De cette seule information on déduit que la brochage de cette série a été fait cette même année 1826 ou très peu de temps après. C'est-à-dire bien postérieurement (plus de 30 ans après l'impression du dernier volume de la série achevé d'imprimer en 1792). On en déduit dans le même temps que jusqu'en 1826, ces 42 volumes étaient restés "en feuilles", non brochés, certainement stockés alors en paquets dans quelque remise de libraire ou d'imprimeur. Cette information vient confirmer s'il en était besoin que les ouvrages de Restif de la Bretonne, comme certains de ses contemporains aimaient l'écrire, étaient juste bon pour servir d'emballage chez les épiciers. Heureusement cet exemplaire est sauvé !

Note sur l'état de conservation du présent exemplaire : Les volumes brochés présentent quelques défauts d'usage. Quelques plats détachés (quelques uns manquent) avec des dos parfois fendillés. Le dos de la couverture d'un volume manque. Brochage malgré tout solide pour la plupart des volumes. L'intérieur des volumes est sain malgré quelques salissures, taches, mouillures, grignotages en marge de quelques feuillets. Quelques gravures sont tachées ou mouillées. Il est important de noter qu'il ne manque à notre exemplaire aucun feuillet ! ce qui est rare pour une série aussi imposante. A noter également que plusieurs gravures semblent d'un retirage postérieur (tirage net mais assez pâle). La plupart des gravures sont en bon tirage. La qualité du papier est inégale selon les volumes, comme c'est toujours le cas pour cet ouvrage, mais très bonne pour la plupart des volumes.

Bon exemplaire resté dans son jus, non rogné, rarissime dans cette condition "originelle" très désirable, et surtout bien complet des 283 estampes toutes plus admirables les uns que les autres.

Détails complémentaires sur simple demande.

Rétif de la Bretonne. Les Contemporaines ou Aventures des plus jolies Femmes.

€0.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente