N. Peetermans.

Le Prince de Ligne ou un écrivain grand seigneur à la fin du XVIIIe siècle par N. Peetermans.

Liège, F. Renard, et Paris, chez A. Durand et Leipzig, chez Aug. Schnée et Cie, 1857

1 volume in-12 (17,5 x 12 cm) de IX-252 pages.

Reliure de l'époque demi-maroquin vert à grains longs, dos lisse orné de filets dorés, tranches citron, plats de papier vert, filet doré en encadrement des plats (reliure typique des livres de la bibliothèque du Prince Dietrichstein). Très bel état. Quelques petites taches sur les plats sans conséquence. Légers frottements. Papier un peu teinté (papier mécanique non cassant).

Édition originale.

Charles-Joseph Lamoral, 7e prince de Ligne, né à Bruxelles le 12 mai 1735 et mort à Vienne le 13 décembre 1814, est un maréchal des armées impériales, diplomate au service de l'Empereur et homme de lettres des Pays-Bas autrichiens. Fréquentant les plus grandes cours d'Europe, il fut bon militaire mais aussi un grand séducteur. Considéré comme un des trois grands mémorialistes du xviiie siècle avec Giacomo Casanova (dont il fut l'ami intime) et Giuseppe Gorani, il fut admiré de Goethe, Lord Byron, Barbey d'Aurevilly, Paul Valéry et Paul Morand.

Cet ouvrage de Peetermans est l'un des premiers à être consacré à ce personnage hors du commun.Le Bulletin du Bibliophile Belge indique que cet ouvrage est remarquable. Il eut tant de succès qu'on en tira une seconde édition dès 1861 (présentant seulement quelques très légères différences). "M. Peetermans nous paraît-il avoir bien mieux compris le genre d'intérêt que peut présenter une semblable vie. Sa notice biographique est pleine de charmants détails, qui peignent d'une manière fort piquante le caractère de son héros et l'aspect de la société du dix-huitième siècle. La figure du prince de Ligne a besoin de cet entourage; elle ne saurait sans inconvénient être détachée du milieu dans lequel il a vécu. C'est un produit du dix-huitième siècle; pour en bien juger le mérite, il ne faut pas l'isoler des influences qu'il a subies et de celles qu'il exerçait."(Bulletin littéraire pour 1857, p. 498,).

Provenance : Signature ex libris du Prince Dietrichstein. L'exemplaire provient de la belle bibliothèque (aujourd'hui démantelée) du Prince Moritz von Dietrichstein (19 février 1775 Vienne - Décès 27 août 1864 (à 89 ans), bibliothécaire et militaire. Fils du prince Karl Johann von Dietrichstein-Proskau-Leslie (1728-1808) et de Maria Christina Gräfin von Thun und Hohenstein (1738–1788), il est le frère de Franz Joseph von Dietrichstein. Il rejoint en 1791 l'armée autrichien, devient aide de camp du général Mack en 1798 à Naples, où il se heurta la capture de son chef par les Français, partagea sa captivité à Paris et l'accompagna dans sa fuite. Il reprit les mêmes fonctions au près du même général à Ulm en 1805. En 1815, il est nommé gouverneur et précepteur du duc de Reichstadt, petit-fils de l'empereur François Ier d'Autriche, fonction qu'il conserva jusqu'à la décès du prince en 1831. Il prit par la suite la direction des théâtres et de la musique de la Cour impériale autrichienne et fut nommé préfet de la Bibliothèque impériale. En 1838, il a acquis pour la Bibliothèque la partition du Requiem de Mozart. En tant que directeur du Cabinet des médailles et antiquités de 1833 à 1848, il a acquis un grand mérite. En 1834, il a été nommé membre honoraire de l'Académie bavaroise des sciences. En 1836, il est fait chevalier de l'ordre de la Toison d'or par l'empereur Ferdinand Ier d'Autriche. Il est nommé chambellan en 1845. Comme son frère, le prince Franz Joseph, il était opposé au système Metternich. (notice Wikipédia).

Étonnante consonance bibliophilique, d'un Prince à un Prince, tous deux contemporains.

Peetermans. Le Prince de Ligne (1857). Bel ex. bibliothèque Prince Dietrichstein

    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente