Marquise de Sévigné (Marie de Rabutin-Chantal).

 

Lettres de Marie Rabutin-Chantal, Marquise de Sévigné, à Madame la Comtesse de Grignan sa fille. Tome premier et deuxième (complet).

 

Sans nom, sans lieu (Rouen), 1726.

 

2 tomes reliés en 2 volumes in-12 (17 x 10 cm - Hauteur des marges : 164 mm), pages de titre imprimées en rouge et noir, vignette gravée sur bois sur les titres (différentes pour chaque titre) de 1 feuillet de titre, 271 pages (dont 14 pages de préface, ce premier tome contient 74 lettres de Mme de Sévigné, précédées de 4 lettres de M. de Coulanges) et 1 feuillet de titre, 220 pages pour le deuxième tome (contient les lettres 75 à 134, soit 60 lettres). Exemplaire grand de marges.

 

Reliure plein veau brun, dos orné aux petits fers, pièce de titre et tomaison de maroquin rouge (reliure de l'époque). Exemplaire en bon état, quelques usures aux coins, un mors fendu (solide), quelques frottements, intérieur frais, sans rousseurs, papier légèrement et uniformément teinté.

 

Contrefaçon rare de l'édition de Rouen en gros caractères parue la même année.

 

On sait que la première édition des lettres de Mme de Sévigné date de 1725 et a été donnée subrepticement en une mince plaquette de 75 pages regroupant seulement quelques lettres pour la plupart incorrectement retranscrites et fragmentaires (31 fragments). Cette première édition rarissime et quasi mythique n’était connue qu’à 2 ou 3 exemplaires à la fin du XIXè siècle, il ne semble pas qu’on en est répertorié d’autres depuis. Les bibliographes considèrent donc comme véritable seconde édition originale l’édition dite de Rouen publiée en 1726 par les soins du fils de Roger de Bussy-Rabutin (cousin indiscret de la Marquise). On a beaucoup tergiversé pour savoir s’il s’agissait du fils aîné (Amé-Nicolas de comte Bussy-Rabutin) ou bien du cadet, futur évêque de Luçon, abbé de Bussy. Cette édition furtive, désavouée par la petite-fille de Mme de Sévigné, Mme de Simiane, fille de Mme de Grignan, est très rare et les exemplaires en reliure de l’époque en bonne condition se rencontrent difficilement.

 

Il existe d’après Rohebilière deux tirages différents de cette édition avec des fleurons de titre différents (nous en avons repéré déjà au moins trois qui différent uniquement par la disposition et les fleurons de titre). Cette édition n’a pas d’errata (les fautes ont été corrigées).

 

Provevance :  Exemplaire de la bibliothèque du Conseiller Louis Gallien (fin XVIIe s. - début XVIIIe s.), avec sa signature ex libris sur les titres. Louis Gallien était conseiller du roi et son procureur en la juridiction de Forez à Saint-Chamond. Louis Gallien a une fille née en 1718. Mention d'appartenance au second volume (Adèle Evrard, XVIIIe s.).

Très bon exemplaire.

 

Les éditions anciennes en belle condition des Lettres de la Marquise de Sévigné sont toujours recherchées des bibliophiles.

Marquise de Sévigné. Lettres. Rare édition de 1726 reliée à l'époque en 2 vol.

€0.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente