Louis Blanc.

Révélations historiques en réponse au livre de Lord Normanby, intitulé A Year of Revolution in Paris. Ouvrage d'abord publié en anglais par l'auteur, et, dans la traduction en français faite par lui-même, augmenté de près d'un volume.

Bruxelles, Méline, Cans et Compagnie, 1859.

2 volumes in-12 (18 x 12 cm) brochés de 340 et 361 pages. Couvertures jaunes imprimées replacées au centre de couvertures refaites, dos habilement titré en noir. Exemplaire aux couvertures refaites, solides et propres, intérieur frais pratiquement sans rousseurs, papier légèrement teinté.

Première édition française.

Comme indiqué sur les titres et les couvertures, cet ouvrage a été publié pour la première fois en anglais par Louis Blanc en 1858, à Londres, chez Chapman and Hall (1 volume in-8).


Louis Blanc (1811-1882) fut membre du gouvernement provisoire de 1848. Socialiste et républicain, il participe à la campagne des Banquets en faveur du suffrage universel et se distingue, après la Révolution de 1848, en proposant la création des Ateliers sociaux afin de rendre effectif le droit au travail. Il est finalement contraint de s'exiler à Londres après les Journées de Juin car tenu pour responsable de l'émeute du 15 mai. Il y demeura jusqu'à la fin de la guerre franco-prussienne de 1870, entrant de nouveau à l'Assemblée nationale en 1871, où il siège une dizaine d'années à l'extrême gauche.

Louis Blanc fut promoteur de l'aphorisme communiste De chacun selon ses facultés à chacun selon ses besoins : « L'égalité n'est donc que la proportionnalité, et elle n'existera d'une manière véritable que lorsque chacun […] produira selon ses facultés et consommera selon ses besoins. » (Organisation du travail, 1839) repris par Étienne Cabet (Voyage en Icarie, 1840) puis plus tard par les communistes libertaires.

« La révolution de 1789 fut certainement une révolution socialiste (…) puisqu’elle modifia la constitution économique de la société au profit d’une classe très nombreuse et très intéressante de travailleurs ; mais la révolution de 1789 laissa beaucoup à faire pour la classe la plus nombreuse et la plus pauvre ! (…) Elle déblaya la route de la liberté ; mais elle laissa sans solution la question, très importante pourtant, de savoir si beaucoup de ceux qui étaient à l’entrée de la route n’étaient pas condamnés par les circonstances du point de départ à l’impuissance de la parcourir. » (Louis Blanc).

« Est-il vrai, oui ou non, que tous les hommes apportent en naissant un droit à vivre ? Est-il vrai, oui ou non, que le pouvoir de travailler est le moyen de réalisation du droit de vivre ? Est-il vrai, oui ou non, que si quelques-uns parviennent à s’emparer de tous les instruments de travail, à accaparer le pouvoir de travailler, les autres seront condamnés, par cela même, ou à se faire esclaves des premiers, ou à mourir ? » (Louis Blanc).

Très bon exemplaire de cette première édition française publiée en Belgique (pour échapper à la censure) de ce texte profondément historique et propagateur de la pensée socialiste révolutionnaire.

Référence : Revue britannique, 1859, pp. 125-132.

Louis Blanc. Révélations historiques (révolution de 1848). Première édition fr.

€250.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente