Les Quinze Joies de Mariage. Avec des illustrations libres de Jean Traynier (1947). Exemplaire avec décomposition des ornements libres. Tirage unique à 150 exemplaires.


Anonyme

Les Quinze Joies de mariage. Avec des illustrations gravées à l'eau-forte [par Jean Traynier]

Aux dépens d'un bibliophile et de ses amis, 1947

1 volume in-4 (28,5 x 20 cm), en feuilles, sous couverture muette rempliée de papier vert (éditeur). 145 pages + 13 eaux-fortes libres en couleurs (dont 1 frontispice hors-texte et 12 tirés dans le texte à 3/4 de page) + nombreux ornements libres gravés sur bois tirés en 2 couleurs. Sans emboîtage. Bel état. Quelques légères piqûres (rousseurs pâles) aux gardes blanches et à quelques feuillets.

Tirage à 150 exemplaires seulement, tous sur grand vélin de Lana à la forme.
 
Dans notre exemplaire le numérotage ne correspond pas aux pièces présentes dans l'exemplaire. Notre exemplaire porte le numéro 73 bien qu'il fasse partie des exemplaires de tête avec dessin original, esquisse et planche refusée.

Celui-ci, un des exemplaires comprenant :
 
- une suite en rouge de la décomposition des motifs typographiques libres (7feuillets comprenant chacun de nombreux motifs).
- une planche libre refusée en double-état (noir et bistre) tirée sur papier vergé fin d'Auvergne.
- un dessin original sur papier pour un ornement libre.
- une esquisse originale libre sur calque.
- une très belle aquarelle originale pleine page "projet abandonné" (inédite)

Très belle édition curiosa de ce texte anonyme datant du milieu du XVe siècle. Ce texte satirique plein d'humour présente un tableau des joies et des peines du mariage au travers des querelles et tromperies conjugales. On aurait pu s'attendre à un texte plus volumineux mais visiblement 145 pages suffisent, ce qui nous paraît bien étonnant ... (NDLR).

"La prime joye de Mariage, c'est quand le jeune homme est en sa belle jeunesse, qu'il est frais, net et plaisant, et ne s'esmoye fort de tirer esguillettes, faire ballades, chanter icelles, regarder les belles, et aviser où il pourra trouver manière d'avoir ses plaisirs et trouver ses jolivetez" (extrait).

"La tierce joye de mariage, c'est après que le jeune homme et sa femme, qui est jeune, ont bien prins de plaisances et delectations, elle devient grousse, et à l'aventure ne sera pas de son mari, qui advient souvent. Lors entre en soussy et en tourment le pouvre mary : car il court et trote partout pour trouver à la dame ce qui lui plaist." (extrait).

Un traité didactique et philosophique truculent à l'usage des misogynes de haute époque !

On doit à Jean Traynier plusieurs livres illustrés érotiques de grande qualité tels que Cydalise (Pierre Louÿs, 1949), Point de lendemain (Vivant Denon, 1957), ou Le Tableau (La Fontaine, 1945).
 
Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2298

Bel exemplaire de ce très joli curiosa, ici avec pièces originales ajoutées.

Jean Traynier. Les Quinze Joies de Mariage. 1947. Exemplaire de tête avec dessin

€1,250.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente