Jean de La Fontaine. Charles Eisen (illustrateur).

Contes et Nouvelles en vers, par M. de La Fontaine.

A Amsterdam, 1764

2 volumes petits in-8 (18,1 x 12 cm. Hauteur de marges : 174 mm) de X-214-(2)-16 et VIII-254-(2) pages. Portrait de La Fontaine e n frontispice du tome I. 39 figures hors-texte dans le tome I. 41 figures hors-texte dans le tome II. 30 vignettes à l'eau-forte dans le tome I y compris la vignette de titre et une vignette tirée hors-texte. 37 vignettes à l'eau-forte dans le tome II y compris la vignette de titre et une vignette tirée hors-texte. Soit 1 portrait, 80 figures hors-texte et 67 vignettes.

Reliure de l'époque maroquin rouge, dos lisses ornés, pièces de titre et tomaisons de maroquin olive, triple-filet doré en encadrement des plats avec petit fleuron dans les angles, roulette dorée en encadrement intérieur des plats, tranches dorées sur marbrure, doublures et gardes de papier peigne. Petit manque de papier en bordure de deux pages de garde. Légère marque sur un mors sans gravité et peu visible. Infimes frottements. Belle reliure très bien conservée. Intérieur frais. Rares et légères salissures/rousseurs. Les figures sont tirées sur papier fort. Collationné complet.

Très belle imitation de l'édition dite des "Fermiers Généraux" parue deux ans auparavant.

Le figures hors-texte sont inversées mais d'un très beau tirage et d'une finesse d'exécution proche de celles de 1762 (certaines sont signées Boily). Plusieurs des vignettes sont copiées sur celles de Choffard pour l'édition de 1762.

J'aime à penser que la plupart des bibliographes qui désignent cette édition comme "assez belle" hésitaient à être plus catégorique pour ne pas faire trop d'ombre à la célébrissime édition des Fermiers Généraux de 1762 qui de tout temps s'est vendue fort chère sur sa réputation d'avoir coûté énormément d'argent à ses commanditaires. Je pense qu'il faut être plus affirmatif et dire sans timidité que cette édition de 1764, sans avoir la gloire de la primeur, est tout aussi belle et parfaitement imprimée que sa sœur aînée. On ne prête qu'aux riches parait-il ...

« This rare and very beautiful Amsterdam edition is printed two years after the monumental first edition from Paris, which was commissioned by Ferniers Géneraux, and which is very scarce and sought after. This is the most beautiful and well-executed of the re-impressions. » (Lynge & Son).

« Cette édition est la meilleure contrefaçon qui ait été faite de l'édition des Fermiers généraux ». Rochambeau, 526. 

Les exemplaires reliés en maroquin à l'époque bien conservés de cette jolie édition doivent être recherchés par les bibliophiles.

Je ne comprendrai jamais pourquoi les Contes de La Fontaine ne sont pas imposés au programme des colléges et des lycées quand on nous rabâche sans cesse des Fables tirées d’Ésope, certes intéressantes d'un point de vue moral, mais qui le sont sans doute bien moins que ces Contes légers propices à l'éducation des plus curieux. (NDLR).

Références : Lewine, p. 280 ; Boissais et Deleplanque, p. 102 ; Brunet III,760 : "assez belle" ; Graesse IV, p. 75 ; Cohen, 571 ; Rochambeau, 526. Un exemplaire de l'édition dite des Fermiers Généraux de 1762, relié en joli maroquin d'époque, se négocie en librairie actuellement entre 10.000 et 15.000 euros, parfois plus cher encore, selon le luxe de la reliure.

Très bel exemplaire de cette très jolie édition.

Jean de La Fontaine. Contes et Nouvelles en vers. 1764. Maroquin époque. Bel ex.

    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente