Louis-François Jauffret

Histoire impartiale du procès de Louis XVI, ci-devant roi des français ; ou recueil complet et authentique de tous les rapports faits à la Convention Nationale, concernant le Procès du ci-devant Roi, des différentes Opinions des Représentants du Peuple ou des Particuliers, prononcées à la Tribune nationale, ou publiées par la voie de l'impression ; enfin, de toutes les Pièces de ce grand Procès, jusqu'au Jugement définitif inclusivement. Par L. F. Jauffret, homme de Loi, Auteur de la Gazette des Tribunaux et Mémorial des Corps Administratifs et Municipaux.

A Paris, Au Bureau du Journal de Perlet, 1792-1793.

8 volumes in-8 de 320, 316, 316, 314, 315, 316, 316 et 320, brochés conservés sous leur couverture d'époque en papier dominoté bleu (plusieurs modèles de papier utilisés à l'époque - voir photos). Quelques coins roulés et quelques petits défauts d'usage aux couvertures qui restent bien conservées et propres. Intérieur collationné complet et frais malgré quelques feuillets plus ou moins blancs. Quelques rousseurs.

Edition originale.

Collection complète en 8 volumes.

Important recueil, imprimé à chaud, de tous les discours prononcés au procès de Louis XVI : rapports des séances, opinions des députés, interrogatoires, plaidoyers, rapport de l'exécution et testament de Louis Capet. Les tomes III et V renferment, en outre, des résumés ou la reproduction de diverses brochures relatives à l'événement. On y trouve les plus grands textes des figures de la Révolution, tels que Condorcet, Necker, Marat, Brissot, Pétion, Barrère, Robespierre, Rabaut Saint-Etienne, Carra, Couthon, Lally-Tolendal, Lepelletier, Olympe de Gouges, Kersaint, etc.

Reçu avocat au Parlement de Paris en juillet 1789, l'abolition des parlements par les députés de la Constituante en octobre 1790 contraint Jauffret à modifier ses projets et, comme beaucoup d'hommes de loi, il se tourne vers le journalisme et devient l'un des principaux rédacteurs, avec Jean-Jacques Lenoir-Laroche (1749-1822) du journal de tendance royaliste lancé par Charles Frédéric Perlet (1759-1828), l'Assemblée nationale. En 1791, il entre au comité de rédaction de la Gazette des Tribunaux, où il retrouve Jean Joseph Dussault et fait la connaissance de Mathieu-Antoine Bouchard. Il échappe à la journée du 10 août 1792 grâce à de puissants amis. À cette époque, Jauffret publie chez Perlet une Histoire Impartiale du Procès de Louis XVI qui connaît un succès public. Devenu suspect pendant la terreur, il se réfugie à Orléans avec ses frères puis dans son village natal de La Roquebrussanne en Provence, où la réputation dont jouit sa famille le met hors de danger. Là, il épouse sa cousine germaine Dorothée de Ferry-Lacombe. Après la chute de Robespierre, Jauffret regagne Paris avec son épouse et s'installe à Paris rue de Vaugirard et reprend contact avec l'abbé Sicard. Il réintègre en particulier la Société des Neuf Sœurs, au titre de laquelle il prononce en décembre 1793, devant les membres de la Société Fraternelle de la section des sans-culottes, le discours sur les plus traits de bravoures de soldats de la république, qui est accueilli avec enthousiasme par le public.

Références : Monglond, 542 ; Tourneux, 3581

Bon exemplaire dans sa rare condition d'origine brochée sous papier dominoté.

Jauffret. Histoire impartiale du Procès de Louis XVI (1792-1793). Révolution

€1,150.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente