JANSÉNISME. [Pierre Codde - Nicolas Petitpied]

RECUEIL DE PIÈCES.

1. Déclaration apologétique de Messire Pierre Codde, archevêque de Sebaste, où il est fait une déduction simple et fidèle des principaux points sur son affaire. Avec des preuves authentiques et des pièces justificatives. Traduite du latin de ce prélat.

A Utrecht, chez Théodore van den Eynden, 1707

213-(2) pages.

2. Justification de la mémoire de M. Pierre Codde, archevêque de Sebaste, vicaire apostolique dans les Provinces-Unies, contre un décret de l'Inquisition du 14 janvier 1711. En deux parties.

S.l.n.n., 1711

(7)-148 pages.

3. De l'injuste accusation de jansénisme. Plainte de M. Habert, docteur en théologie de la Maison et Société de Sorbonne, à l'occasion des défenses de l'auteur de la Théologie du Séminaire de Châlons, contre un libelle intitulé : Dénonciation de la Théologie de M. Habert, adressée à S. E. M. le cardinal de Noailles archevêque de Paris, et à M. l'évêque de Châlons sur Marne.

S.l.n.n., 1712

XX-196-(24) pages.

Ensemble 3 pièces imprimées.

Reliure de l'époque plein basane fauve, dos à nerfs orné, pièce de titre en maroquin rouge, tranches rouges. Reliure très fraîche malgré quelques minimes piqûres de vers au dos, sans conséquence. Intérieur très frais.

Édition originale pour ces trois pièces.

Intéressant recueil pour servir à l'histoire du schisme janséniste hollandais à la fin du XVIIe siècle. Nommé vicaire apostolique de Hollande par Rome (Innocent XI) en février 1689 avec le titre d'archevêque de Sebaste, accusé de jansénisme, il fut démis de cette charge en 1702. "Les choses avaient été portées à un tel point sur le Vicariat Apostolique de M. Codde, que les Prêtres Jansénistes administraient les sacrements en langue vulgaire, récitaient en Flamand toutes les Prières du Rituel Romain. Au reste, les différentes Apologies qu'on a publié en faveur de M. de Sébaste (Pierre Codde), ont été défendues sous peine d’excommunication." (Cf. Dictionnaire des livres jansénistes, 1755, p. 354). "Pierre Codde mourut le 18 décembre 1710 ; et comme il mourut dans son obstination et dans ses erreurs, le pape par un décret du 14 janvier 1711 condamna sa mémoire, et défendit de prier pour lui. Les jansénistes publièrent un libelle contre ce décret, intitulé : Justification de la mémoire de M. Pierre Codde, etc. (pièce n°2 de notre recueil). La pièce n°3 du recueil est l'oeuvre de Nicolas Petitpied, docteur en théologie, farouche janséniste. Dans cette pièce imprimée, Petitpied reproche à Habert d'avoir attaqué des théologiens irréprochables (les jansénistes). Petitpied est l'un des quarante signataires du Cas de conscience 20 juillet 1703. Lorsque le Cas de conscience est condamné par Rome, il refuse de se rétracter et va rejoindre en Hollande son ami Pasquier Quesnel. Il continue ensuite à soutenir les idées jansénistes à travers ses écrits. Il est l'un des adversaires les plus acharnés de la bulle Unigenitus de 1713.

Ensemble intéressant et peu commun.

Bel exemplaire.

Jansénisme. Pierre Codde. Nicolas Petitpied. 1707-1712. Bel exemplaire

€0.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente