MESENGUY, François-Philippe.

 

LE NOUVEAU TESTAMENT DE NOTRE SEIGNEUR JESUS-CHRIST. Traduit en français avec des notes littérales pour en faciliter l'intelligence. Par M. Mésenguy.

 

A Paris, chez Desaint et Saillant, Butard, imprimeur, 1764

 

1 volume in-12 (17,7 X 10,5 cm) de IV-XXIV-642-(2) pages.

 

Reliure de l'époque plein maroquin vieux rouge, dos lisse orné à la grotesque d'un décor doré losangé, triple-filet en encadrement des plats avec fleurons dorés dans les angles, roulette dorée sur les coupes et en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier d'Augsbourg (motif étoilé doré sur fond blanc), tranches dorées. Reliure attribuée à PASDELOUP d'après une note manuscrite ancienne sur une garde. Fine reliure très bien conservée. Quelques petites taches et traces sur les plats, sans gravité. Intérieur frais.

 

François-Philippe Mésenguy (1677-1763) était connu pour ses idées jansénistes et son opposition à la bulle Unigenitus. Né à Beauvais dans une famille de condition modeste, il fit ses études au collège de sa ville natale jusqu'en 1694, date à laquelle il fut reçu au collège des Trente-Trois à Paris. Il enseigna au collège parisien de Beauvais de 1707 à 1712 puis de 1715 à 1728. Au cours de cette période, il fut notamment sous-principal du collège, dirigé par Charles Coffin, et fut chargé d'enseigner le catéchisme aux grands écoliers, aux petits et aux domestiques. Ayant remis sa démission en 1728, il consacra la deuxième partie de son existence à écrire, résidant dans un premier temps dans le quartier de la montagne Sainte-Geneviève à Paris, avant de s'établir définitivement à Saint-Germain-en-Laye où il mourut en 1763. Il prit part au renouvellement des livres liturgiques du diocèse de Paris, entrepris sous l'épiscopat de Mgr de Vintimille : Missel (1738), Processionnal (1739, entièrement de lui), Bréviaire (1745). Dans le domaine théologique, parmi de nombreux ouvrages écrits pour certains dans le cadre de son activité d'enseignant au collège de Beauvais, sa principale œuvre est l'Exposition de la doctrine chrétienne, parue pour la première fois en 1744 et constamment revue et rééditée par son auteur. Cet ouvrage, d'inspiration janséniste, valut à l'abbé Mésenguy de vives attaques de la hiérarchie ecclésiale et fut même condamné par un bref du pape Clément XIII en 1761. Cf. Biographie universelle, Hoefer, t. 35, col. 141-143.

 

Publié juste après la mort de Mésenguy, cette édition de son Nouveau Testament (précédé de l'Ordinaire de la Messe) est enrichie de très nombreuses et amples notes teintées de jansénisme tout comme l'était son Exposition de la doctrine chrétienne. La première édition de ce Nouveau Testament de Mésenguy date de 1729.

 

Superbe exemplaire finement relié à l'époque en maroquin, sans doute par Pasdeloup ou un maître relieur de son temps.

Jansénisme. Mésenguy. Nouveau Testament de Jésus-Christ (1764). Pasdeloup

€1,250.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente