RIVIÈRE (J. A. de), FORBES (Duncan).

NOUVEAU MANUEL ILLUSTRÉ DU JEU DES ÉCHECS. Lois et principes, classification des débuts, parties modèles, fins de parties, etc. Etudes et observations nouvelles par J. A. de R. (Rivière). Précédé d'une introduction historique d'après le professeur Duncan Forbes.

Paris, Passard, s.d. (1861) [imprimerie Dubuisson et Cie, Rue du Coq-Héron, 5].

1 volume in-18 (19,6 x 12,4 cm) de 140 pages. Nombreux diagrammes de positions.

Reliure de l'époque demi-percaline rouge, plats de papier marbré. Très bon état. Légères traces à la reliure, décorative et solide. Intérieur très frais, sans rousseurs.

ÉDITION ORIGINALE.

La première partie, qui traite de l'histoire et de la philosophie du jeu d'échecs est des plus intéressantes. On y apprend les légendes qui ont rapport à la création de ce jeu dans les temps anciens. La deuxième partie ou traité élémentaire du jeu des échecs traite du matériel (échiquier, pièces), des règles et lois de ce jeu, ainsi que des observations en rapport. On y trouve de nombreuses parties historiques analysées et expliquées à l'aide de diagrammes avec pièces (et non par notation uniquement). Par ailleurs les fins de partie sont bien étudiées.

Ce livre se vendait au Café de la Régence à Paris (161, Rue St-Honoré), là où se réunissaient les meilleurs joueurs d'échecs de l'époque.

Duncan Forbes (1798-1868) était un linguiste écossais. Analphabète jusqu’à l’âge de 13 ans, il devient instituteur d’école à 17 ans dans le village de Stralock. Après cela il suit des cours à l’école Kirkmichael, à la Perth Grammar School, et finalement à l’Université de St Andrews où il obtient un master. En 1823, il prend un poste à Calcutta Academy, mais est forcé de retourner en Europe pour causes de santé en 1826. En 1837, il devient professeur de langues orientales au King’s College de Londres d’où il prendra sa retraite en 1861. Pendant ses années au King’s College de Londres, il travaille aussi au British Museum, cataloguant la collection de manuscrits persans. 

Jules Arnous de Rivière (1830-1905) fut un grand joueur d'échecs de son temps. En 1858, Jules Arnous de Rivière rencontre Paul Morphy à Paris et dispute contre lui un grand nombre de parties amicales au Café de la Régence. Au cours des années suivantes, il gagne plusieurs rencontres, ainsi en 1860 à Londres par +5 -2 contre Thomas W. Barnes, la même année à Paris par +7 -1 contre le Français Paul Journoud et en 1867 à Paris par 2-0 contre le Hongrois Löwenthal. En 1883, il perd de justesse à Paris contre Mikhail Tchigorine par +4-5. En 1867, pendant la 2e exposition universelle de Paris, est organisé un tournoi réunissant les meilleurs joueurs d'échecs de l'époque et Rivière s'y classe sixième. Parallèlement à ce tournoi, une première a lieu au Café de la Régence : des femmes jouent aux échecs en public. À cette occasion, Rivière dispute avec Neumann une partie à l'aveugle contre des dames illustres qui se consultaient : la princesse Murat, la duchesse de la Tremoille, la maréchale comtesse Renault de Saint-Jean de la Tremoille et la marquise de Colbert-Chabannais. Les dames ont gagné. Arnous de Rivière fut aussi l'organisateur du tournoi d'échecs de Monte-Carlo en 1902. Selon une estimation publiée par ChessWorld, son meilleur classement Elo historique a été estimé à 2563, atteint en août 1883. Arnous de Rivière a aussi publié sur les échecs comme auteur et comme journaliste. Il a fait paraître la revue La Régence consacrée aux échecs. Jules Arnous de Rivière ne s'est pas limité aux échecs. On lui doit aussi un Traité populaire du jeu de billard (Flammarion, 1891) et, sous le pseudonyme de Martin-Gall, un important ouvrage sur les jeux de casino : La roulette et le trente-et-quarante (Delarue, 1882). À la fin de sa vie, Arnous de Rivière s'est aussi intéressé au bridge. À nouveau sous le pseudonyme de Martin-Gall, il publie chez le même éditeur Delarue, en 1905, un manuel, Le Jeu de bridge, qui sera réimprimé jusqu'aux années 1920 (avec quelques mises à jour).

TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CET OUVRAGE ESTIMÉ QUI DOIT ETRE PRÉSENT DANS TOUTE BELLE BIBLIOTHÈQUE ÉCHIQUÉENNE.

J. A. de Rivière et Duncan Forbes. Nouveau Manuel illustré du jeu d'échecs 1861

    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente