LÉVI (Éliphas) - [Abbé Constant]

Clefs Majeures et Clavicules de Salomon par Eliphas Lévi.

Paris, Chamuel, 1895 [l'étiquette de la librairie Chacornac remplace l'adresse de Chamuel] [Beauvais, Imprimerie Professionelle]

1 volume petit in-8 carré (18,5 x 14,5 cm) de 104-(4) pages. Frontispice photogravé reproduisant le dessin original d'Eliphas Lévi pour son manuscrit.

Reliure de l'époque demi-basane marron jaspé à larges coins, dos à nerfs, pièce de titre et tomaison de maroquin noir (reliure signée portant l'étiquette du relieur Lordier et Cauchis à Paris). Couverture illustrée conservée (tirage de la couverture illustrée d'un dessin d'Eliphas Lévi reproduit, pour son manuscrit à la date de 1902 pour la remise en vente par Chacornac qui a racheté le fonds du libraire Chamuel). Exemplaire à l'état proche du neuf. Élégante et solide reliure. Intérieur très frais. Papier vélin épais.

Édition originale rare. [tirage à très petit nombre].

L'abbé Alphonse Constant, plus connu sous le pseudonyme d'Eliphas Lévi, est né en 1816 et mort en 1875 à Paris. Il fut professeur d'Hébreu au Petit Séminaire St Sulpice et s'est occupé d'art (de peinture particulièrement) puis de politique : de ce dernier chef il subit même quelques mois de prison. En 1848, il quitte définitivement la soutane et épouse Mlle Noémie Cadiot, qui est connue comme romancière, sculpteur et journaliste sous le nom de Claude Vignon. Cette union, peu heureuse, fut annulée au bout de quelques années, et en 1875 après la mort de l'abbé Constant, sa veuve épousa Maurice Rouvier; député de Marseille, et plus tard Ministre et président du Conseil. Dans les dernières années de sa vie, l'abbé Constant dut demander ses moyens de subsistance à un petit commerce de fruiterie. Son pseudonyme, Eliphas Lévi Zaed est la traduction en hébreu francisé de ses trois noms : Alphonse, Louis, Constant, mot à mot. (Caillet).

"Ce livre est la reproduction exacte du manuscrit dessiné et écrit par Eliphas Lévi pour son disciple, M. le Baron Spedaliéri, lequel, selon le désir du Maître, le remit plus tard à M. Charrot à l'obligeance de qui nous en devons la communication. Les Clavicules dans la pensée de Eliphas Lévi devaient seulement être communiquées aux initiés sérieux, si rares de son temps qu'il ne les copia que trois ou quatre fois. Mais, aujourd'hui le nombre toujours croissant des initiés capables de profiter d'un tel ouvrage nous oblige à l'imprimer pour eux seuls. Aussi l'édition sera-t-elle très restreinte et distribuée à bon escient. Ces Clavicules sont explquées et commentées par les lettres de M. le Baron Spedaliéri a bien voulu nous autoriser à publier et qui paraîtront ultérieurement." (P. Chacornac, éditeur).

Ce volume contient le Schema-Hamphorasch, les trente-six talismans, les lettres sacrées ou les clefs majeures, les esprits et les conjurations, la composition et l'usage de ces clavicules.

"[...] Mais, pour bien user de ces clefs, il faut se tenir dans une grande lucidité d'esprit et dans une grande pureté de coeur. Autrement elles deviendraient les instruments d'un maléfice dont l'opérateur imprudent ou coupable serait la première victime." (Eliphas Lévi, fin du livre).

"[...] Les Clavicules de Salomon sont une restitution du dogme Kabbalistique dans sa pureté primitive ; basées sur le grand nom incommunicable, elles décrivent avec précision et simplicité les soixante-douze rameaux. [...]." (avertissement par Chacornac de l'édition de 1926).

Références : Caillet, 2566 ; Guaïta, 1345.

Bel exemplaire élégamment relié à l'époque de ce livre rare et très recherché.

Eliphas Lévi (Abbé Constant). Clefs Majeures et Clavicules de Salomon (1895). EO

    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente