Docteur Minime [Docteur Auguste Lutaud].
 
Les Causeries de Lucine. Etudes de psychologie sexuelle. Préface du Docteur Minime.
 
Se trouve chez Lucien Gougy, Libraire, Paris, s.d. (1907 ?)
 
1 volume in-8 (24,5 x 17 cm) de 173-(3) pages.
 
Reliure de l'époque demi-maroquin à coins parme, tête dorée, non rogné, couverture conservée. Dos légèrement passé (éclairci / recoloré). Intérieur parfait. Minimes frottements à la reliure qui est restée très fraîche (reliure signée Charles Septier).
 
Tirage à 525 exemplaires.
 
Celui-ci, un des 25 exemplaires de tête sur papier du Japon (avant 500 exemplaires sur vélin vergé).

 

Beau volume très joliment mis en page : texte encadré d'un filet rouge, titre en rouge et noir, nombreux ornements gravés (bandeaux, fleurons, culs-de-lampe).
 
Ce volume contient les chapitres suivants : Le désir - Caresses - Illusions perdues - Génitalité - Chasteté - Thermométrie génitale - Virginité morale - La loi de l'âge - Coquetterie génitale - Une première génitale - Le baiser - Danse du ventre - Rut féminin - Féminité - Merci - Blasphème - Antipodes - Frottements et frôlements - Mère - Yeux cernés - Naissance mortelle - Vêtement féminin - Sensations sexuelles - Femelle et femme - Le rêve - Délire sexuel - Complexité féminine - De la mort - Ejaculations cérébrales.
 
Curieux ouvrage à mi-chemin entre la science et le curiosa. Les mots de la science sont là pour éclairé les aspects de la sexualité féminine, jusque dans ses moindres recoins ...
 
"La femme est grande avide de caresses ; elle les recherche, et ce doux contact flatteur la charme et lui procure les meilleurs moments de l'existence." (extrait).
 
"L'homme demande à l'amour la satisfaction d'un besoin inné ; la caresse féminine lui plaît comme un vin savoureux, comme un plat appétissant. S'il ne satisfait pas ce besoin, le mâle devient inquiet, sombre, malade ; l'humanité lui paraît triste, la vie insignifiante. Le besoin satisfait, le voici gai, jeune, plein de force, confiant dans l'avenir. Il a obéi à la nature ; la nature le récompense en soufflant dans ses veines une bouffée de bien-être. L'homme aime encore l'amour, parce qu'il lui livre une femme en entier. La femme qui a appartenu à un homme ne peut plus se reprendre ; quoi qu'elle fasse après ce contact intime, elle n'est plus que la moitié d'elle-même, l'autre moitié est à l'être qui l'a possédée." (extrait)
 
Le Docteur Auguste Lutaud (1847-1925) était médecin gynécologue. Partisan du divorce, il fait partie des virulents opposants aux travaux de Pasteur. Sur la question de la prostitution et des maisons de tolérance, il se range du côté des « abolitionnistes » (partisans de l'interdiction pure et simple) qui ne parviennent pas à l'emporter sur les « néo-règlementaristes » (surveillance et contrôle médical) emmenés par Alfred Fournier. On lui doit des ouvrages scientifiques sur le vaginisme (1874), l'ovariotomie (1879), l'art des accouchements (1883), la prostitution (1886), des leçons de gynécologie opératoire (1889), etc. On lui doit dans un genre beaucoup moins sérieux, outre ces Causeries de Lucine publiées sous le pseudonyme du Docteur Minime, Le Parnasse hippocratique (poésies fantaisistes sur la médecine), Paris, A. Maloine, 1896.
 
Référence : Caillet, Manuel bibliographique des sciences psychiques ou occultes, n°6832 (qui donne l'auteur)
 
Bel exemplaire finement relié du tirage de tête sur Japon.

Docteur Lutaud. Les Causeries de Lucine (1907). 1/25 ex. Japon. Reliure signée.

€650.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente