Doussin-Dubreuil (médecin)

Des égaremens secrets ou de l'onanisme, chez les personnes du sexe, par J. L. Doussin-Dubreuil, Docteur en Médecine de l'ancienne Faculté, etc.

Paris, Audin, 1828 [de l'imprimerie de Caron-Duquesne à Amiens]

1 volume in-16 (14,5 x 9,5 cm), broché de (4)-VI-306 pages. 2 planches hors-texte tirées en bistre (jeune femme de 15 ans saine, en pleine santé, et la même à 16 ans, malade, dernier épisode de la maladie, après de trop longues heures de plaisir solitaire ...). Couverture de papier vert imprimée. Très bon état. Deux petites fentes du papier de couverture le long du mors supérieur, sans gravité. Intérieur frais malgré quelques rousseurs claires. Exemplaire authentifié portant la signature de l'auteur et un petit texte destiné aux contrefacteurs.

Édition originale.

Le faux-titre porte "Le Tissot des personnes du sexe", autant dire : de la masturbation chez les femmes. Programme bien vaste traité en seulement 300 pages ! Un défi assurément. L'auteur, médecin réputé avait publié des Lettres sur les dangers de l'onanisme, des ouvrages traitant des glaires, de l'épilepsie, de la pulmonie, la gonorrhée, la vaccine, ou encore les fonctions de la peau.

"L'inflammation des organes sexuels, avec pertes blanches non interrompues, sont aussi presque toujours des signes certains de l'onanisme ; il en est de même des engorgements hémorroïdaux (NDLR : là ça commence à devenir sérieusement technique) [...] La modération dans le boire et le manger, ainsi que dans tout l'entretien du corps, est donc le premier préservatif contre le fléau si destructeur de sensations prématurées. [...]." L'auteur insiste sur le fait qu'il faut éviter à tout prix les frottements des parties sensibles, ce vice très pernicieux ; éviter les rapprochement des corps des jeunes filles, leur éviter de s'asseoir les unes sur les autres, qu'enfin elles ne croisent pas leurs jambes car cette position entraîne une pression du sang plus élevée dans les parties. L'auteur cite cet exemple d'une femme de 46 ans (NDLR : il n'est jamais trop tard) qui se procurait ses sensations voluptueuses en restant très longtemps les jambes croisées (NDLR : à essayer ....). L'auteur lutte contre les mauvais livres, l'imagination des jeunes filles, la vue des gravures et peintures lascives, sculptures, etc. Il conclut son ouvrage en disant que l'exercice physique est le meilleur moyen pour fortifier l'organisme affaibli par les égarements secrets. Quelques remèdes comme les bains froids et bains chauds, ainsi que quelques recettes empiriques sont données comme panacée contre le plaisir solitaire féminin.

Très bon exemplaire.
 

Docteur Doussin-Dubreuil. Des égaremens secrets ou de l'onanisme chez les femmes

€390.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente