Jean de VILLIOT [Hugues REBELL et divers]

 

CURIOSITÉS ET ANECDOTES SUR LA FLAGELLATION. La cours martiale de Miss Fanny Hayward. Le Knout - La flagellation en Russie - Après le bal - Les prisons en Sibérie - La flagellation pénale - Les "Étrangleurs" et la flagellation - La flagellation en Orient - Les punitions dans l'armée anglaise - Historique du bâton - La flagellation dans l'art - La flagellation des forçats en Australie etc., etc.

 

Paris, Librairie des Bibliophiles, 1900 [Paris, Charles Carrington]

 

1 fort volume in-8 (24 x 16 cm), XX-431-(4) pages. Page de titre imprimée en rouge et noir.

 

Reliure moderne demi-chagrin à coins, dos à faux-nerfs, relié sur brochure (non rogné), premier plat de couverture conservé (défraîchie). Excellent état. Texte imprimé sur beau papier vergé de Hollande.

 

ÉDITION ORIGINALE.

 

TIRAGE A PETIT NOMBRE.

 

Cet imposant volume fait partie de la série d'ouvrages intitulée "La flagellation à travers le monde", qui comprend, outre le titre présenté : Étude sur la Flagellation en France et en Angleterre au point de vue médical et historique (1898), Étude sur la Flagellation à travers le monde, aux points de vue historique, médical, religieux, domestique et conjugal, avec un exposé documentaire de la flagellation dans les écoles anglaises et les prisons militaires (1901), En Virginie. Episode de la guerre de Sécession. Précédé d'une étude sur l'esclavage et les punitions corporelles en Amérique et suivi d'une Bibliographie raisonnée des principaux ouvrages français et anglais sur la flagellation (1901), et d'autres titres encore qui suivront.

 

Bien que non précisé, le tirage, toujours luxueux, de l'éditeur Charles Carrington, est souvent restreint à 750 exemplaires sur beau papier (on en trouve parfois la mention dans certaines de ses éditions).

 

Jean de Villiot est le pseudonyme collectif de Hugues Rebell et divers auteurs travaillant pour lui et pour l'éditeur sulfureux Charles Carrington. Hugues Rebell est connu encore aujourd'hui des amateurs de textes érotiques comme l'auteur des Nuits chaudes du Cap français (1902).

 

"Jean de Villiot est un pseudonyme qu'ont utilisé certainement plusieurs auteurs et compilateurs travaillant pour l'éditeur Charles Carrington. Hugues Rebell notamment a fourni à Carrington les manuscrits de plusieurs recueils de nouvelles où il est question de fustigations et la plamussades. Il est fort possible que En Virginie lui soit en partie imputable, mais en partie seulement, car pour cette sorte de production littéraire, il faisait appel au concours de divers dégrossisseurs. On sait qu'il eut pour assistants Schilt de Monclar, Gustave Le Rouge, Marius Boisson, et sans doute lui en fallut-il bien d'autres encore, ses « nègres » se lassant forcément d'une collaboration qu'il négligeait de leur payer." (Pascal Pia, Les Livres de l'Enfer, p. 234.)

 

BEL EXEMPLAIRE.

Curiosités et Anecdotes sur la Flagellation (1900). BDSM power ...

€450.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente