André ROUVEYRE - Remy DE GOURMONT

 

LE GYNÉCÉE. Recueil précédé d'une glose par Remy de Gourmont.

 

Société du Mercure de France, Paris, 1909

 

1 volume in-4 (28 x 23 cm), broché, couverture imprimée, 6 pages de préface et 76 dessins pleine page (imprimés au recto seulement). Couverture et intérieur en bel état. Frais. Quelques traces de plis peu marquées.

 

Édition originale tirée à 1.510 exemplaires. Celui-ci, 1 des 500 exemplaires sur papier d'Arches signés par l'auteur.

 

Tout le texte, de la couverture à l'achevé d'imprimer, a été dessiné et gravé sur bois par P.-E. Vibert ; c'est le premier livre ainsi xylographié qui paraisse depuis le XVe siècle ; M. P.-E. Vibert en a fait un unique et inestimable monument bibliophilique. Tous les bois de P.-E. Vibert ont été brûlés après le tirage.

 

Le texte de la préface de Remy de Gourmont est magnifique. Il y a quelque chose d'effrayant et de sublime dans ces dessins de femme.

 

"C'est cela, peut-être, qui est la vraie philosophie du Gynécée, car tant de bouches et tant de ventres béants vers la volupté finissent par apparaître tels que des trous d'ombre ouverts sur le néant. Mais ne serait-il pas inhumain d'en rester sur cette impression sombre. Ce néant ne l'est pas davantage que toutes les autres activités humaines. Néant, qui est le mot de tout, ne signifie rien. Vivre lui est contradictoire, et nous vivons. Je donne donc mon assentiment à la surprise de sensualité et je retrouve là, avec plus de curiosité cependant, que de bonheur, des moments qui ne seront plus et d'autres qui seront peut-être. Nous tenons toujours le passé par la main, et c'est avec lui qu'en nos imaginations les plus nouvelles nous souhaitons de tressaillir encore. Après la surprise de la sensualité, la surprise des lignes. Celle-ci demeure, car si nous avons vécu la luxure, nous ne l'avons pas vue, et la voici vue. Le spectacle est prodigieux, de ces corps tendus ou écroulés, de ces membres délirants, de ces croupes bovines, de ces jambes de chèvre, de ces seins et de ces pis, de ces cuisses qui s'ouvrent comme des ciseaux, de ces sexes éperdus à la fente démesurée. Des lignes de toutes les formes, de toutes les courbures, de toutes les cassures, beaucoup de cercles, d'arcs, de rhombes et de masses ovoïdes. Et tout cela aime, toute cette géométrie fermente, grogne et tressaute ! Enfin, les bêtes. Nous avons aperçu dévêtues soudain, la tigresse, la lionne, la louve. Voici l'ourse, la chèvre, la brebis, la chienne, la chatte, la grenouille et les guenons. Je laisse intact le jeu de les reconnaître, et j'abandonne les autres types purement féminins, de la bacchante à la lesbienne, de la gaupe à la dévote, de la grêle impubère à la lourde galante. Il n'est pas une planche qui ne requière une station, puis deux, puis quatre, et à chaque retour on fait, en cette géographie sexuelle, des découvertes. Je sais. Cette manière de voir la femme dégrade la femme. Elles y sont. Cherchez bien. Elles y sont, mais telles que Dieu les a faites, et non pas telles que les créa votre heureuse imagination. C'est ici un livre de vie, et non un livre de rêve. Remy de Gourmont ». (extrait de la Préface).

 

Très bon exemplaire.

Le Gynécée par André Rouveyre. Glose par Remy de Gourmont (1909). Signé

€400.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente