Alexis Piron.

 

Poésies diverses [poésies érotiques] d'Alexis Piron, ou Recueil de différentes pièces de cet Auteur, pour servir de suite à toutes les éditions desquelles on a supprimé les ouvrages libres de ce poète.

 

A Londres, de l'imprimerie de Williams Jackson, 1787

 

1 volume in-8 (21 x 14 cm), broché, (4)-220 pages. Vestiges de couverture de papier gris (le papier du dos manque, plats de couverture poussiéreux, salis), non rogné, 

beau papier chiffon à belles marges. Coins parfois roulés. Intérieur frais dans l'ensemble. Complet. Exemplaire "dans son jus" à relier.

 

Sur le feuillet de faux-titre il est imprimé : "Nouvelle édition augmentée". Nous avons trouvé le même recueil publié sous le même nom d'imprimeur "A Londres, de

l'imprimerie de Wiliiams Jackson", sous la date de 1779. 

 

Ce volume contient entre autres pièces gauloises ou fort légères ou érotiques, la très célèbre et très érotique "Ode à Priape".

 

Alexis Piron (1689-1773) était de ces "bourguignons salés". Tout à la fois poète, chansonnier, et auteur dramatique, ce fut un avocat au Parlement de Bourgogne qui ne plaida jamais. C'est vers l'âge de 20 ans en 1710, qu'il composa l'Ode à Priape. Priape, dieu Grec, doté d'un énorme sexe toujours en érection, sert de prétexte à ces poésies licencieuses très osées. Ses Epigrammes ne sont pas moins lestes. Piron fut menacé de poursuites dans sa bonne ville de Dijon, mais Piron continua d'écrire. Il peut être considéré comme le maître de l'épigramme et le Parangon du trait d'esprit.

 

[...] Que tout bande !! que tout s’embrase Accourez, putains et ribauds ! Que vois-je ? où suis-je ? ô douce extase ! Les cieux n’ont point d’objets si beaux : Des couilles en bloc arrondies, Des cuisses fermes et bondies, Des bataillons de vits bandés, Des culs ronds, sans poils et sans crottes, Des cons, des tétons et des mottes, D’un torrent de foutre inondés. Restez, adorables images ! Restez à jamais sous mes yeux ! Soyez l’objet de mes hommages, Mes législateurs et mes dieux. Qu’à Priape, on élève un temple Où jour et nuit l’on vous contemple, Au gré des vigoureux fouteurs : Le foutre y servira d’offrandes, Les poils de couilles, de guirlandes, Les vits, de sacrificateurs. [...] (extrait de l'Ode à Priape)

 

Exemplaire modeste à relier mais propre et complet. Edition du XVIIIe siècle rare.

Alexis Piron. Poésies diverses [poésies érotiques] 1787. Broché époque

€295.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente