[AFFAIRE DU COLLIER DE LA REINE]

[RECUEIL DE PIÈCES]

1. MÉMOIRE POUR LOUIS-RENÉ-EDOUARD DE ROHAN, CARDINAL DE LA SAINTE EGLISE ROMAINE, évêque et prince de Strasbourg, etc., contre M. le Procureur Général, en présence de la Dame de La Motte, du sieur de Villette, de la Damoiselle D'Oliva, et du sieur comte de Cagliostro, co-accusés.

Paris, Hardouin et Gattey, 1786

110 pages. 1 feuillet mal placé. Complet.

2. REQUÊTE AU PARLEMENT, LES CHAMBRES ASSEMBLÉES, PAR LE CARDINAL DE ROHAN, signifiée à Mr. le Procureur Général.

Paris, Emmanuel Flon, 1786

8 pages y compris faux-titre et titre. Complet.

3. REQUÊTE INTRODUCTIVE AU PARLEMENT, LES CHAMBRES ASSEMBLÉES, PAR LE CARDINAL DE ROHAN, signifiée à M. le Procureur Général.

Paris, Emmanuel Flon, 1786

40 pages y compris le titre. Complet.

4. SOMMAIRE POUR LA COMTESSE DE VALOIS-LA MOTTE, accusée contre M. le Procureur Général, accusateur, en présence de M. le Cardinal de Rohan, et autres co-accusés.

Paris, L. Cellot, 1786

62 pages y compris le titre. Les pages 59 à 62 contiennent un Mémoire sur la Maison de Saint-Remy de Valois (généalogie simplifiée de la comtesse de La Motte).



5. RÉFLEXIONS RAPIDES POUR M. LE CARDINAL DE ROHAN, SUR LE SOMMAIRE DE LA DAME DE LA MOTTE.

Sans page de titre (ce qui est normal). 24 pages. A Paris, chez Hardouin et Gattey, s.d. (1786)

6. PIÈCES JUSTIFICATIVES POUR M. LE CARDINAL DE ROHAN, accusé.

Sans page de titre (ce qui est normal). 24 pages. [Paris], chez Hardouin et Gattey, s.d. (1786)

7. MÉMOIRE POUR DAME JEANNE DE SAINT-REMY DE VALOIS, ÉPOUSE DU COMTE DE LA MOTTE.

Sans page de titre (ce qui est normal). 46 pages. [Paris], de l'imprimerie de L. Cellot, 1785

8. MÉMOIRE POUR LE COMTE DE CAGLIOSTRO, accusé, contre M. le Procureur Général, accusateur. En présence de M. le Cardinal de Rohan, de la comtesse de La Motte et autres co-accusés.

Paris, Lottin l'aîné, 1786

51 pages (faux-titre et titre hors pagination). Complet.

9. REQUÊTE A JOINDRE AU MÉMOIRE DU COMTE DE CAGLIOSTRO.

Sans page de titre (ce qui est normal). 11 pages. De l'imprimerie de Lottin l'aîné, mai 1786.

10. SECOND MÉMOIRE POUR LA DEMOISELLE LE GUAY D'OLIVA, fille mineure, émancipée d'âge accusée contre M. le Procureur Général, accusateur. En présence de M. le Cardinal-Prince de Rohan, de la dame de la Motte-Valois, du sieur Rétaux de Villette, du sieur de Cagliostro, et autres co-accusés. Analyse et résultat des récolements et confrontations.

Paris, chez P. G. Simon et N. H. Nyon, 1786

56 pages y compris le faux-titre et le titre. Complet.

11. REQUÊTE POUR LE SIEUR MARC-ANTOINE RETAUX DE VILLETTE, ancien gendarme, accusé, contre M. le Procureur Général, accusateur. En présence de M. le Cardinal-Prince de Rohan, de la dame de la Motte-Valois, du sieur de Cagliostro, de la demoiselle d'Oliva, et autres co-accusés.

Paris, chez P. G. Simon et N. H. Nyon, 1786

19 pages y compris le titre. Complet.

ENSEMBLE DE 11 PIÈCES IMPRIMÉES ENTRE 1785 ET 1786.

1 volume in-4 (26 X 20 cm), reliure demi-basane blonde du milieu du XIXe siècle, dos lisse orné, filets et fleurons dorés. Coiffe de tête usée, une fente en tête du mors supérieur, reliure solide. Intérieur frais.

 

Par le discrédit qu'il jeta sur la Cour dans une opinion déjà très hostile, ce scandale aura indirectement sa part de responsabilités dans la chute de la royauté quatre ans plus tard et dans le déclenchement de la Révolution. "Cet évènement me remplit d'épouvante", écrit Goethe dans sa correspondance, "comme l'aurait fait la tête de Méduse". Peu après, développera-t-il : "Ces intrigues détruisirent la dignité royale. Aussi l’histoire du collier forme-t-elle la préface immédiate de la Révolution. Elle en est le fondement...", (Cf. Le Grand Cophte (1790), pièce inspirée à Goethe par l’histoire de Cagliostro). 

L'ensemble des pièces imprimées relatives à l'affaire du collier ont fait l'objet de tirages au format in-8 et in-4. Les pièces imprimées au format in-4 sont les plus recherchées et forme une collection intéressante.

BON EXEMPLAIRE DE CET ENSEMBLE RELATIF A L'AFFAIRE DU COLLIER DE LA REINE MARIE-ANTOINETTE.

Affaire du Collier de la Reine Marie-Antoinette (1786). Rare recueil de pièces

€900.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente