Abbé GIRARD - M. BEAUZEE - Abbé D'OLIVET.

SYNONYMES FRANÇAIS, leurs différentes significations, et le choix qu'il en faut faire pour parler avec justesse ; par M. l'Abbé Girard, de l'Académie Française. Nouvelle édition, considérablement augmentée, mise dans un nouvel ordre, et enrichie de notes ; par M. Beauzée, etc. Suivie de la Prosodie Française, édition de 1767, et des Essais de grammaire, par M. l'abbé d'Olivet.

A Lyon, de l'Imprimerie de Leroy, An VII (1799).

2 forts volumes in-12 (18 x 11 cm), broché, de XVI-462 et 432 pages. Couverture de papier gris, titre à l'encre au dos des volumes. Très bon état malgré quelques coins roulés et des tranches poussiéreuses. Intérieur très frais. Tel que paru.

Nouvelle édition.


"Quoique l'intérêt pour les synonymes remonte à l'Antiquité, c'est l'abbé Gabriel Girard [1677-1748] qui, avec la Justesse de la langue françoise (1718), posa les bases modernes de leur étude. [...] La thèse de Girard selon laquelle il n'est pas de synonymes parfaits n'était pas vraiment nouvelle : elle est formulée, comme on sait, chez les Anciens par Cicéron et Quintilien ; au XVIIe siècle par Ménage, par Bouhours, par La Bruyère, par Fénelon et dans la préface du premier Dictionnaire de l'Académie française (1694) ; et au XVIIIe siècle, juste avant Girard, par l'abbé de Pons. Il demeure que c'est bien avec Girard que cette thèse reçoit une audience sans précédent et acquiert le statut de position méthodologique. L'ouvrage était, comme l'observe Sylvain Auroux, sans équivalent en Europe. Et ce fut le mérite des Encyclopédistes d'avoir perçu sa « fondamentale nouveauté ». (Revue XVIIIe siècle, n°38, 2006, p. 195.

"En les considérant de près, on verra que cette ressemblance n'embrasse pas toute l'étendue et la force de la signification : qu'elle ne consiste que dans une idée principale [...]. Qu'une fausse idée de richesse ne vienne pas ici, pour fronder mon système sur la différence des synonymes [...]. J'avoue que la pluralité des mots fait la richesse des Langues : mais ce n'est pas la pluralité purement numérale, elle n'est bonne qu'à remplir les coffres d'un Avare ; c'est celle qui convient à la diversité, telle qu'elle brille dans les productions de la Nature. La satisfaction de l'esprit, et non le chatouillement de l'oreille, fait l'objet de la conversation et de la lecture." (extrait).

Bon exemplaire dans son état primitif tel que sorti de l'atelier du brocheur, resté très frais depuis plus de deux siècles.

Abbé Girard. Les Synonymes français (1799). Bon exemplaire brochés.

€120.00Prix
    • Grey Facebook Icon
    • Grey Twitter Icon
    • Instagram Social Icon

    ​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente