Lettre ouverte d'Octave Uzanne pour un catalogue de chapeaux de luxe de la maison parisienne Jea


Nous ne connaissons pas les conditions qui ont conduit Octave Uzanne à rédiger en 1896 cette "Lettre ouverte" placée en tête d'un catalogue de chapeaux féminins de la maison de luxe parisienne Jeanne Laurent. Ce petit catalogue de format 22 x 13 cm (in-8) se compose de 2 pages de "Lettre ouverte" (par Octave Uzanne) et de 10 planches hors-texte en noir représentant chacune un chapeau pour dames de la maison Jeanne Laurent, 45, Avenue de l'Opéra à Paris. Les planches ont été dessinées par A. F. Gorguet et gravées par Florian. Voici cette courte lettre ouverte par Octave Uzanne : "Lorsque La Mésangère fonda, au siècle dernier, son élégant et artistique Journal des Dames et des Modes, il voulut faire, non pas un recueil éphémère, mais un admirable monument dédié aux variations du costume. Autour de lui vinrent tour à tour se grouper des peintres et dessinateurs de grand mérite, tels que Debucourt, Boilly, Carle Vernet, Duplessis, Girardet, etc., etc. ; David même ne dédaigna pas d'employer son talent au dessin du costume. Quelles merveilleuses gravures de modes se succédèrent alors, que les collectionneurs se disputent aujourd'hui. Depuis, cet art s'est démocratisé et de nos jours les publications de modes, cédant aux exigences d'un fort tirage, sont devenues d'une navrante banalité. Les jolies créations actuelles de nos grands faiseurs y sont reproduites à la hâte ; pas une note d'art ne s'y trouve, c'est à peine si la forme est vaguement rendue. Cette décadence des gravures de modes, si regrettable pour tous ceux qui aimeraient à voir conserver brillants et intacts ces délicieux témoignages de la coquetterie moderne, vous vous proposez de la faire cesser et de reprendre les grandes traditions du siècle dernier ; je vous en félicite. Vous inaugurez votre tentative par un Album de dis médaillons de femmes contemporaines, coiffées selon la dernière mode chez la modiste en vogue ; vous revenez à ce goût du XVIIIe siècle qui nous documente si heureusement aujourd'hui ; vous revenez à l'opuscule de modes qui fût caractérisé sous Louis XVI par tant de mignonnes publications. Je ne puis que vous adresser mes compliments pour votre entreprise sconographique (*) ; vos planches de modes seront bien accueillies en tous lieux, elles sont vos meilleures lettres de crédit par le choix des modèles et l'art affiné des reproducteurs ; mais puisque vous voici engagé vis-à-vis du public, n'hésitez pas, chaussez les escarpins de La Mésangère et donnez-vous un cabinet des modes d'art ; nulle époque ne se prête mieux que la nôtre à cette rénovation.

Octave UZANNE."

(*) Ce mot devenu inusité et absent de la quasi-totalité des dictionnaires récents ou anciens aurait désigné un dessin en perspective. Voici la liste des 10 modèles de chapeaux présentés : 1. Chapeau à la Récamier 2. Chapeau à la Maréchale 3. Chapeau à la Henriette 4. Chapeau à la Régence 5. Chapeau à la Montespan 6. Chapeau à la Parsifal 7. Chapeau à la Bergère de Watteau 8. Chapeau à la Flore 9. Chapeau à la Trianon 10. Chapeau à la Diane

Ce petit catalogue "publicitaire" a été imprimé par Draeger et Lesieur à Paris. Il a été tiré sur papier vélin crème. Notre exemplaire a été relié à l'époque en demi-toile à la bradel et les deux plats de couverture ont été conservés. Le premier plat de couverture est imprimé dans un encadrement floral rococo.

Le petit mot d'introduction par Octave Uzanne sert à merveille ce publi-reportage à peine déguisé servant de réclame pour la maison de luxe parisienne Jeanne Laurent. L'histoire de cette maison de mode reste à faire semble-t-il. Son adresse, 45, Avenue de l'Opéra à Paris laisse présager le passage d'une clientèle très aisée et très habituée des arts. Il semblerait que ce petit catalogue soit une tentative unique pour cette maison qui n'a visiblement pas réédité de catalogues conçus de la même manière. Nous ne savons pas à quelle date la maison Jeanne Laurent à cessé son activité de modiste. Nous trouvons encore des modèles de chapeaux de la maison Jeanne Laurent dans une revue de modes datant de novembre 1901 (le Moniteur de la mode). Ce petit catalogue conçu avec luxe, auquel Octave Uzanne apporte sa caution d'homme à "femmes à la mode", a probablement été tiré à petit nombre pour de riches clientes. On regrette qu'il n'y ait pas de prix dans ce catalogue ... mais affiche-t-on les prix dans les grandes maisons de luxe ? En tous les cas, gageons que ce petit catalogue publicitaire est devenu fort rare. Nous ne l'avons rencontré que deux fois en deux décennies. Bertrand Hugonnard-Roche

#OctaveUzanne #Mode #Chapeaux #femmebibliophile #1896

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Instagram Social Icon

​En commandant sur ce site vous reconnaissez avoir lu, compris et accepté les Mentions légales et Conditions générales de vente